Photographe

Le parcours d’un grand photographe

Devenir photographe ne se fait pas sur un simplement claquement de doigt. Cela exige de la patience, de la persévérance et par-dessus tout de la passion.

On ne devient pas ce qu’on est n’importe comment.Lorsqu’il n’y aucune passion, on renoncera facilement à quelque chose. Mais en photographie, on ne fait que travailler, on nourrit et on cultive cette passion.

Voici alors le grand parcours d’un photographe avec tout ce qui se rattache à ce métier.

Photographe
Photographe

Pourquoi choisir la photographie comme type de métier ?

Le métier d’un photographe est plus ou moins vaste et ouvre de nombreuses portes.

Si autrefois, il exerçait des activités toutes simples comme faire des portraits dans un studio, des photos pour l’école pour les événements festifs, aujourd’hui, cet univers s’est beaucoup plus élargi.

En somme, on vit dans l’ère du changement.

Même les professionnels ou les entreprises ont recours à ses services pour mettre au point l’ouverture de leur magasin, le lancement de leur produit sur le web ou dans la vie réelle.

Vous l’aurez donc compris, la photographie sert à quelques choses, à mémoriser voire marquer des événements et à captiver l’attention d’une large audience.

Qu’il soit au service d’un professionnel ou d’un particulier, il saura se mettre dans toutes les situations et s’adapte à tous types d’ambiance.

D’autre part, devenir photographe n’est pas certainement une question de choix car il faut d’abord faire naître la passion en soi.

Tant qu’on possède cette ultime arme, on peut alors braver toutes tempêtes. Alors, pourquoi choisir ce type de métier ?

Sans doute, parce qu’il ne connaît pas de crise, il créer de nombreuses opportunités mais c’est surtout pour son développement personnel.

Lorsqu’on est satisfait de nos œuvres et des services qu’on rend aux autres, on sera alors en paix avec nous-mêmes.

Bref, il existe alors autant de raisons qui incitent les photographes à exercer ce travail : pour la passion, pour gagner sa vie ou pour rendre service aux gens.

Ce métier crée également de la concurrence et seuls les plus compétents réussissent à se frayer un chemin vers le sommet.

Existe-il des formations en photographie ?

La photographie est une filière à part, ainsi, il est utile de l’étudier et de le cadrer.

Si à une certaine époque, on ne la voyait pas comme un emploi sérieux, aujourd’hui, des formations existent et permettent aux amateurs en herbe de s’initier à cet univers.

En effet, c’est un métier de l’art qui demande de la créativité avant tout ainsi qu’une forte personnalité.

L’artiste doit se démarquer et doit être compétent sur l’aspect technique.

Il ne suffit pas de cliquer sur le bouton et on obtient facilement de beaux clichés.

Non, il faut investir tout son temps, apprendre cette culture et ensuite, se spécialiser sur un seul domaine.

prendre-photo
prendre-photo

Certes, un photographe mariage par exemple n’aborde que ce thème-là.

Il accompagne les couples dans toutes les étapes de la préparation et peut également imposer quelques idées du choix du thème ou des couleurs à mettre en avant dans la salle de réception.

Revenons à nos formations ! En général, il existe une formation de bacc pro-photographe pour apprendre les bases du métier.

Puis une fois le bacc obtenu, on peut alors suivre une formation BTS photographe pour un diplôme des écoles nationales.

Notons que tout cela ne vous permettra de vous spécialiser, il ne s’agit que des formations générales.

Mais il existe qui plus est des formations plus approfondies notamment dans des écoles spécialisées.

Ce type de formation permet en tout cas de maîtriser les techniques de prise de vue, du titrage, de la retouche, de la création d’image 3D et même le montage vidéo.

Par ailleurs, il existe tout de même des artistes qui sont nés avec ce talent tandis que d’autres sont facilement réceptifs à l’autodidacte.

Certes, imaginez qu’une personne maîtrise parfaitement la guitare sans qu’elle ait suivi une formation particulière.

Il en est de même pour un photographe autodidacte.

Il s’inspire simplement des grands artistes, des œuvres mais aussi des tutoriels sur internet.

Ceci étant, même un professionnel confirmé se doit aussi de montrer quelques évolutions dans son métier, aussi, l’autodidacte lui permettra d’évoluer et de rester à l’affût des nouvelles technologies en appareil photo.

Dans quel domaine se spécialiser ?

En photographie, ce ne sont pas les domaines qui manquent.

On peut s’incruster n’importe où que ce soit dans l’immobilier, l’assurance habitation, le mariage, les entreprises et donc, dans le marketing, la communication et le commerce, dans le paysagisme, la décoration et l’architecture et les portraits.

Il existe autant de secteur que l’on peut intégrer mais lorsqu’on parle de spécialisation, notre compétence doit découler d’une formation agrée.

Il ne faut pas faire l’impasse sur les paramètres techniques et sur sa créativité pour réussir ce métier.

D’autre part, un photographe BAPTÊME se spécialise uniquement dans les évènements privés, ainsi, il peut être à la fois, un photographe de mariage, de baptême, de communion, de fiançailles et même dans des soirées privés.

D’autre part, il existe également ce qu’on appelle des photographes événementiels qui proposent ses services aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers mais avant tout pour les professionnels.

On l’engage souvent pour des cérémonies d’ouverture, des interviews, des soirées de gala, des animations photographiques, les lancements de produits ou pour des films d’entreprise et reportage.

A ce titre, il doit détenir une autre compétence notamment la vidéo.

Ä la fois photographe et vidéaste, il se fera rapidement un nom dans ce milieu.

D’autre part, on peut aussi citer d’autres, comme un photographe pour les journaux et pour les magazines mais encore, des photographes immobiliers et donc au service des agences immobilières.

Ce métier en plein essor en ce moment étant donné l’expansion du marché immobilier, il ouvre alors à de nombreuses portes.

Il est possible également de se spécialiser uniquement dans les animations festives en maîtrisant par exemple la photo-booth, le photomaton, etc.

Son rôle est donc d’impliquer tous les invités dans l’ambiance de la fête et éviter que certaines personnes s’ennuient dans leur coin.

En fin, on parle aussi d’un métier qui a le vent en poupe en ce moment même, il s’agit de la photographie culinaire.

Ce type d’activité ne connaît pas de crise, bien au contraire, il vient en aide les opérateurs du tourisme.

Mais comment photographier ?

La photographie est un métier fort complexe.

Bien entendu, tout le monde a maintenant accès à de nombreux outils de prise de vues comme les appareils photo d’une android, d’un smartphone ou d’une tablette.

Tout le monde peut prendre des photos mais pas forcément de les traiter et d’apporter une touche d’originalité.

Pour un mariage, les clichés peuvent être un véritable fiasco si on s’en remet à un amateur ou à tonton pour mémoriser cette journée.

Imaginez qu’une fois les photos terminées, on ne voit que deux ou trois photos du couple, rien de plus et la plupart des prises mettent en avant le ciel, le plafond ou les pieds des danseurs.

Pourtant, il est censé suivre les mariés un peu partout et de marquer les moments intenses tant pour eux que pour la famille.

Il s’agit entre autres des échanges d’alliance et de vœux, le baiser à l’église, la mariée qui avance vers l’autel avec son père, le cortège, la danse d’ouverture, etc.

Aussi, les clichés doivent pouvoir mémoriser chaque instant de joie, de larmes et de rire de tout le monde.

Aussi, pour photographier, il faut s’y prendre tôt en faisant une reconnaissance des lieux quelques jours avant l’événement.

La prise de contact reste une étape indispensable pour connaître les exigences du client et les scènes qu’il faut mettre en priorité.

Mais le plus important est de tenir compte des paramètres techniques et de la réalité des choses.

En outre, un bon photographe doit s’entraîner avant le jour J en prenant compte tout le timing. Il doit dans ce cas se munir du programme de la journée.

Si la prise de parole du client se fait à midi, il est donc utile qu’il s’y rende à un midi et de découvrir

tous les aspects comme la luminosité, l’ombrage, la distance de la prise de vues, l’angle où il va se tenir

pour prendre la photo et éviter une forte exposition.

Tout cela relève alors du domaine de compétence d’un vrai pro.

Dans ce cas, il doit toujours se plier aux exigences du lieu où se produira l’événement mais aussi les exigences de son client.

Par ailleurs, tous ces paramètres ne peuvent être maîtrisés si on ne sait pas non plus comment manier un APPAREIL PHOTO NIKON.

Il en existe largement de nos jours mais il est parfois difficile de bien trancher.

Toutefois, il faut préciser qu’un photographe doit évoluer dans son métier en restant à jour sur les technologies qu’il va utiliser.

Comment Photographier
Comment Photographier

Un appareil photo, l’ultime instrument d’un photographe

Tous les professionnels du métier reconnaissent la difficulté de choisir un APPAREIL PHOTO CANON.

Il est donc utile de considérer cet outil comme l’instrument qui créer les images.

Pour que ces photos soient de qualité et affichent une netteté par excellence, il va falloir faire le bon choix.

Heureusement qu’il existe de nombreux critères pour ce faire, mais cela ne tient à chacun d’entre nous.

En matière d’appareil photo, on assiste au foisonnement des marques.

Et parfois, on peut se fier aux leaders dans ce domaine notamment Nikon, Canon et Sony.

D’autres méritent aussi que l’on y prête attention mais lorsqu’on recherche le bon modèle, il est important de se tourner vers des marques qui ont déjà fait leurs preuves.

Evidemment, il existe des appareils pour débutant et d’autres pour les plus avancés.

Quoi qu’il en soit, il convient tout de même de s’attarder sur les variantes en appareils photo afin d’apporter une évaluation sur leur niveau de performance.

Ainsi, sur le marché, on retrouve entre autres 4 catégories à savoir le compact, l’hybride, le reflex et le bridge.

On utilise couramment le reflexe et l’hybride mais les deux autres sont aussi intéressants sur le rendu.

En d’autres termes, si l’on a les moyens, la meilleure décision à prendre est de se procurer de ces 4 variantes comme ça, le problème serait vite réglé.

Mais s’il faut bien trancher, il vaut mieux acheter un hybride.

Bien entendu, tout dépend de ses besoins et de sa spécialité.

Tous les appareils photos même un APPAREIL PHOTO SONY sont en effet attribués à un univers spécifique.

Notons également qu’il existe des appareils utilisés uniquement pour prendre des photos animalières

par exemple comme les pièges photographiques et d’autres pour le paysagiste.

Le reflex a longtemps dominé le marché mais il faut maintenant laisser la place à l’hybride.

La différence entre l’hybride et le reflex

Il existe en effet un écart de différence entre ces deux variantes, la première se trouve au niveau du mode de fonctionnement et donc des caractéristiques en général.

Un reflex a un côté classique avec un encombrement important.

Il a donc un côté moins sur l’aspect pratique.

En revanche, il est rapide et offre un grand choix d’objectifs et d’accessoires.

Quant à l’hybride, il est plus léger et plus petit, ce qui simplifie le déplacement.

Si son prédécesseur possède un viseur optique, lui il embarque un viseur

numérique beaucoup plus fonctionnel.

Celui-ci offre alors de nombreuses possibilités au moment de la prise de vues comme

l’apparition du mode sur-brillance en cas de forte ou faible exposition ainsi que les repères de la mise au point.

Certains modèles permettent aussi la customisation de la position en matière de pictogramme ainsi que de l’affichage.

Contrairement au reflex également, celui-ci est beaucoup plus silencieux grâce

au système d’obturation électronique qui fonctionne en absence d’une pièce mécanique.

C’est donc l’idéal pour faire discret au moment de la prise des photos.

Outre cela, les hybrides offrent davantage de précision sur la mise au point.

Donc, pour tirer au plus clair, le reflex convient à ceux qui abordent le thème du sport,

l’animalerie et les spectacles.

Mais un hybride apporte un meilleur rendu.

Les photographes professionnels doivent alors détenir la meilleure arme pour garantir

une bonne utilisation et aussi l’obtention d’une image de qualité.

Pour cela, ils doivent également tenir compte des autres critères outre ces 4 variantes.

Bien choisir son appareil photo : voici quelques critères à considérer

Il existe bien des critères indispensables et d’autres optionnels.

Gardons alors en tête que pour choisir un appareil photo pour photographe pas cher,

il est utile de  s’attarder sur la marque, ensuite de prendre en compte quelques détails caractéristiques de cet outil notamment les modes créatifs.

A quoi sert alors d’avoir un appareil s’il ne nous permet pas d’être créatifs.

Il existe en effet des fonctionnalités intégrées qui nous permet de jouer sur toutes les cartes de créativité

et d’avoir plus de liberté dans le réglage de l’ouverture du diaphragme, de la sensibilité ISO,

de la vitesse d’obturation ou même de la balance des blancs.

Certains modèles proposent aussi des modes Programme, Priorité à la vitesse, au Manuel ou à l’ouverture.

Donc, tout cela afin que l’on puisse maîtriser l’image.

D’autre part, il est également important de vérifier la présence du format Raw

pour garantir la qualité des photos finales mais « la bonne nouvelle »

est que cette option est présente aussi bien sur un hybride que sur un reflex.

La taille du capteur demeure aussi un critère important.

Elle détermine la qualité de l’image, les possibilités créatives et favorise

d’autant plus la polyvalence de l’appareil.

Par conséquent, il est préférable de choisir un capteur de grande taille.

Bien entendu, le budget rentre aussi en ligne de mire mais on doit retenir une chose,

il est conseillé d’investir dans la qualité plutôt que dans le moins cher.

Au final, si un appareil à petit prix subit des pannes fréquentes,

la réparation revient au même prix initial d’un appareil photo haut de gamme.

Comment devenir un bon photographe

Si tous ces arguments ne vous suffisent pas encore à bien cadrer le monde des photographes,

sachez qu’on ne le devient pas du jour au lendemain.

Un photographe doit faire ses preuves par la pratique.

Il doit détenir de nombreuses qualités comme la créativité, le sens de l’observation

mais aussi de l’improvisation.

Il doit être précis dans le choix de son appareil photo afin que ce dernier s’adapte à toutes les situations.

Le parcours d’un grand photographe est encore long, ainsi, il ne doit pas se contenter

de ce qu’il possède comme atout, il doit évoluer et utiliser tous les recours possibles.

L’important est donc de raconter une bonne histoire sur un événement spécial.

Il doit être en mesure de raconter le début, le déroulement et la fin d’une cérémonie rien qu’à travers l’album photo qu’il a réalisé.

Comme on le dit souvent, les images valent mieux qu’un long discours et l’audience doit pouvoir percer le mystère.

En bref, pour se faire un nom dans ce domaine, il va falloir continuer de s’exercer au quotidien

et d’observer le monde autrement et même d’aller au-delà de la réalité.

Il doit aller plus loin dans sa passion et creuser profond pour réponde aux attentes des clients.